peinture

sans titre (Nature 3), 2019, huile sur toile, 81 x 65

Ma peinture se construit entièrement dans la durée. Temps et espace se créent en même temps, ils sont interdépendants et étroitement liés. L’aspect organique est aussi importante. L’image pousse et grandit progressivement à partir d’un point d’origine à travers l’echainement continu des micro cercles, selon un procédé qui la rapproche du processus de croissance biologique d’un organisme vivant mais aussi du mouvement d’expansion de l’espace cosmique.
Je travaille en utilisant une seule taille de pinceau, le n. 0, que pour commencer, je place à un endroit choisi au hasard sur la toile vierge. Puis, à partir de ce point d’origine, j’avance en traçant des micro-cercles enchaînés et gravés dans la matière épaisse de la couleur à l’huile. Je suis totalement immergée dans le moment présent et je répète toujours la même tache, comme une sorte de mantra ou de méditation, jusqu’à m’oublier complètement. Ma seule préoccupation est de bien faire.
Bien que le procédé soit impersonnel, mon expérience est nourrie des impressions que je tire de l’environnement ou de la contemplation d’ouvres d’art.
Mes derniers tableaux (Nature 1-5, 2018-2019) je les ai réalisés après avoir effectué des longues promenades au Parc Montsouris. Une pratique qui reflète mon besoin actuel de me relier à la nature en tant que source vitale première, aussi en réponse aux inquiétudes environnementales de mon époque.

sans titre (printemps confiné), 2020, huile sur toile, 92 x 73
sans titre (Nature 2), 2019, huile sur toile, 81 x 65
sans titre (Nature 6), 2019, huile sur toile, 80 x 60
sans titre (Nature 4), 2019, huile sur toile, 81 x 65
sans titre (Nature 1), 2018, huile sur toile, 81 x 65

%d blogueurs aiment cette page :